actions culturelles

Accueil » recherche » Les cycles » Frontières et solitudes » actions culturelles » El Warsha

El Warsha - Qui me comprend ?

EL WARSHA, l'atelier


El Warsha - l’atelier en arabe - c’est un atelier de théâtre, un lieu de rencontre, de partage entre des étudiants, des habitants de la ville
 de Metz et des réfugiés récemment arrivés sur ce territoire. Il y a des gens, hommes, femmes, qui viennent d’ici et de là-bas. Il n’y a pas de langue commune, chacun y parle avec les langues qu’il possède. On se traduit, on se fait de grands signes avec les mains, on guette dans le regard de l’autre si on s’est bien compris. Les langues s’emmêlent. Babel est loin. Ici, on se comprend.

Nous l’avons pensé en réponse aux demandes de ces populations nouvellement arrivées, en attente, qui étaient demandeuses de liens, de moments de vie, de se reconstruire et d’habitants de Metz qui voulaient agir au sein de ce mouvement des réfugiés qui arrivent. Autour d’une pratique de théâtre, il s’agit de créer du lien entre des publics qui ne se seraient jamais croisés. La rencontre, le ludisme des séances permettent d’étendre

la mixité sociale, la connaissance réciproque, de construire des liens d’entraide durables. Pour les personnes nouvellement arrivées, tant réfugiées qu’étudiants Erasmus, c’est aussi l’occasion de faciliter l’apprentissage du français.

QUI ME COMPREND ?, le rendu de l'atelier


Le public s’installe derrière la baie du théâtre, les spectateurs sont dedans, à l’abri.Les participants de l’atelier sont dehors, se dévoilent sous leur regard. À l’intérieur les voix résonnent, les langues se font musique.Dehors, ils courent, ils s’élancent. Des bribesde leurs vies se jouent, se re-jouent,
se juxtaposent. Fantasmes, souvenirs, éclats de vies, de fêtes, fragments du passé ou 
d’avenirs possibles. Tout ceci devrait parlerde la condition de l’exilé, des frontières tant géographiques que mentales que nous tentons de franchir, des vies d’avant, de nos vies ici, de nos rêves, des rencontres et des manques.

MISE EN SCÈNE / Joël Helluy, Bertrand Sinapi et Amandine Truffy
AVEC LES PARTICIPANTS DE L'ATELIER EL WARSHA / Irfan Aboubaker, Lucía Aragon Luque, Siham Boussaadani, Emmanuel Bouzy, Florine Chopin, Blendi Doci, Zef Dona, Mehmed Elnezi, Elena Fernandez Arroyo, Nadia Guetari, Shqipe Hahmetsula, Haroun Hassan, Richard Israel, Ylli Kadiu, Romane Koch, Martine Kochert, Trésor Liebakima, Brigitte Loigeret, César Alberto Mardomingo, Adriano Massivi, Elisa Mauri, Jamal Mohamed, Anila Preka, Klevisa Preka, Nikolin Preka, Samuel Prutos, Caroline Rimbert, Vehbi Velija, Nafij Velija

DATE ET LIEU


1ère saison d'ateliers de novembre 2016 à mai 2017 à l'Espace BMK - Théâtre du Saulcy / 1 rendu au Festival Passages 2017
2ème saison d'ateliers de novembre 2017 à mai 2018 à l'Espace BMK - Théâtre du Saulcy / 4 rendus "QUI ME COMPREND?" aux Écoles de Passages 2018, à l'Agora-Ville de Metz et à la Biennale Bernard-Marie Koltès
3ème saison d'ateliers de novembre 2018 à mai 2019 / 1 rendu au Festival Passages 2019

ÉQUIPE 


ATELIER SOUS LA DIRECTION DE Joël Helluy

MISE EN SCÈNE / Joël Helluy, Bertrand Sinapi et Amandine Truffy

AVEC


Des gens, hommes, femmes, qui viennent d’ici et de là-bas.

CRÉDITS DE PRODUCTION


Un partenariat du Festival Passages et de la compagnie Pardès rimonim.

Dans le cadre du projet européen Bérénice (comprenant le festival Passages de Metz, la Cité musicale de Metz (FR), le théâtre de Trêves (DE) , le Théâtre de Liège et l’association Chudoscnick Surnergia d’Eupen (BE))