créations

Accueil » recherche » Les cycles » Petites et grandes histoires » créations » L'Atelier de Jérôme

L'Atelier de Jérôme

Forme courte destinée à de petits espaces - A partir de 7 ans - Création 2015

Théâtre d'objet - 1 personne au plateau

ÉQUIPE


ÉCRITURE ET MISE EN SCÈNE / Bertrand Sinapi

DRAMATURGIE / Amandine Truffy et Emmanuel Breton

JEU / Amandine Truffy

COMPOSITION SONORE / Lionel Marchetti

DÉCORS ET ACCESSOIRES / David Salvatore

PRODUCTION, ADMINISTRATION / Sophie Kloetzlen


«A l'époque, les souris naissaient des torchons, la nuit n'était pas droite, les ombres bougeaient, le monde tremblait à la lueur des torches.»

Nous sommes dans l’atelier d’un peintre du Moyen-Age - Jérôme Bosch peut-être, ou l’un de ses copistes - au coeur de cette période mystérieuse où le surnaturel, le merveilleux  font partie de la vie quotidienne.

Dès que l’artiste quitte son atelier, on entend un grouillement : ce sont les personnages des tableaux du maître qui prennent vie. Ils se mettent à parler, vont et viennent de la fenêtre à la pièce et discutent de ce qu’ils perçoivent du monde par cette ouverture trop étroite. Parmi les oeuvres, un retable parti en Sicile est de retour dans l’atelier, il y revient pour y être restauré – ses personnages parlent de ce qu’ils ont vu du monde, de leur voyage. Au milieu de ces figures, mobiles, petites et multiples, un pantin est plus grand que les autres. Lui ne peut pas bouger. Il ne peut qu’imaginer le monde d’après ce que lui en disent les autres. Parcourir ce monde, le voir, le sentir, l’appréhender devient la quête de ce pantin, cloué à sa chaise.

Qu’appréhende-t-on du monde quand ce sont d’autres qui le vivent et nous le font percevoir ? Que doit-on abandonner pour grandir ? Que peut-on retrouver du merveilleux dans le passage à un autre âge de sa vie ? Notre sujet est le deuil que constitue le fait même de grandir, la perception du monde à travers les yeux d’autrui et la découverte de celui-ci avec ses propres yeux. 

CRÉDITS DE PRODUCTION


Une Production de la Compagnie Pardès rimonim En coproduction avec le Centre Culturel Pablo Picasso, scène conventionnée Jeune public d'Homécourt.

Avec le soutien financier du Département de la Moselle dans le cadre de Cabanes, festival de Moselle ainsi que de la Ville de Metz dans le cadre des résidences d’artistes en quartier.

Et avec le soutien du NEST - CDN de Thionville-Lorraine, du réseau Scènes et Territoires en Lorraine et du TJP - Centre Dramatique National de Strasbourg dans le cadre d'une formation "Corps, Objet, Images".